La Louisiane, une terre d’accueil

Autrefois colonie française, la Louisiane est le seul état des États-Unis où j’ai rencontré de nombreux Américains qui parlent couramment la langue de Molière. C’est aussi une destination touristique dépaysante qui vaut vraiment le détour.

La Nouvelle Orléans

Grande inconditionnelle de jazz, c’est dans la ville de La Nouvelle-Orléans que je commence ma visite de l’État de la Louisiane. À peine mes valises déposées à l’hôtel, je pars immédiatement à la recherche de la Preservation Hall, le lieu de rendez-vous de tous les amoureux du middle jazz.

Louis Armstrong, mon trompettiste préféré y aurait donné de nombreux concerts. Qui plus est, la boîte à jazz se trouve dans le Vieux carré, le très célèbre quartier français de la Nouvelle-Orléans. Ainsi, dans l’attente de l’ouverture de la salle de concert, j’en ai profité pour visiter le Cabildo anciennement palais du gouverneur et hôtel de ville, la cathédrale Saint-Louis, qui se trouve d’ailleurs à proximité du Jackson Square.

La Nouvelle Orleans

Cette place serait inspirée de celle des Vosges dans la capitale. Le lendemain, j’ai visité le quartier culturel de Warehouse District, particulièrement connu pour le nombre de musées qui s’y trouvent, dont notamment le National World War II Museum.

Bâton-Rouge

Après une incursion culturelle et jazzistique dans la nouvelle Orléans, j’enchaîne à Bâton-Rouge. Une fois de plus, je ne regrette pas du tout mon choix, puisque la capitale de la Louisiane avait beaucoup à offrir en matière de monuments et de sites historiques. De plus, comme la ville est dotée d’un excellent réseau de transport en commun, les déplacements dans ses principaux quartiers sont pratiques et rapides.

Sinon, mon coup de cœur lors de ma visite de Bâton-Rouge est la Louisiana State Capitol, un bâtiment qui se reconnait facilement par son style Art déco. C’est d’ailleurs sur le toit de ce site que l’on a les meilleures vues sur Bâton-Rouge, particulièrement à la tombée de la nuit.

Une maison en Louisiane

Enfin, impossible pour moi de séjourner dans cette ville, sans faire un détour à l’USS Kidd. C’est un véritable navire de guerre aujourd’hui transformé en musée qui a participé à l’attaque sur Pearl Harbor, pendant la Seconde Guerre mondiale.

Lafayette

Enfin, comment passer des vacances dans la Louisiane sans faire un détour à Lafayette la capitale du pays cajun, une ville fondée au dix-neuvième siècle par l’acadien francophone Jean Mouton ? Longée par la rivière Vermilion, Lafayette m’a surtout séduite pour la sympathie de ses habitants, la douceur de la vie, sans oublier une gastronomie locale délicieuse et conviviale.

Pour faire connaissance avec les habitants locaux, prenez vos repas dans un de leurs nombreux restaurants traditionnels, où l’on y sert du gombo et du jambalaya. Et bien sûr, le principal pôle touristique de cette ville est l’Acadian Village.

Cathédrale Saint John The Evangelist

Situé à moins d’une dizaine de kilomètres de centre-ville de Lafayette, le site qui fait office de musée en plein air abrite huit constructions qui sont les reproductions très fidèles d’un typique village acadien au dix-neuvième siècle. Parmi les bâtiments, vous pouvez visiter une vieille école, une vieille boutique, un atelier de maréchal-ferrant et une chapelle.

Écrit par Vanessa le dans Au détour de l’Amérique

Au détour de ce billet, laissez un com

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : ywxx6karjw